Dons d’organes

Les greffes d’organes sauvent chaque année en France des milliers de personnes. La loi de bioéthique de Juillet 1994 prévoit que tous les prélèvements d’organes et de tissus sur un adulte décédé peuvent être effectués dès lors que celui-ci n’a pas fait connaître expressément son refus de son vivant, que ce soit par écrit ou oralement. Il vous est possible à tout moment de consigner votre refus auprès de l’agence de biomédecine.

Parlez-en à votre entourage pour qu’il puisse en témoigner.

Si vous refusez le don d'organe, vous pouvez l'exprimer en vous rendant sur le site suivant :