Prise en charge en cancérologie

Dans les pathologies traitées en hôpital de jour, le traitement des cancers par chimiothérapie occupe une place importante et assez spécifique quant aux modalités de prise en charge.


Une approche en réseau

Le traitement des pathologies cancéreuses repose sur des techniques et équipements de plus en plus pointus et le recours à des médecins de spécialités très diverses. Cette évolution nécessite pour les établissements traitant les cancers de travailler en réseau afin d’assurer au patient une prise en charge optimale en sollicitant les professionnels et matériels les plus performants pour la pathologie concernée. L’hôpital du Gier adhère au réseau oncoloire 3C (Centre de Coordination en Cancérologie) lui-même rattaché au réseau Espace Santé Cancer Rhône Alpes (RESC-RA).

 

Un parcours coordonné et individualisé

6 praticiens disposent d’une habilitation en cancérologie à l’Hôpital du Gier :

- 3 hépato-gastro-entérologues
- 1 pneumologue
- 1 rhumato-hématologue
- un chirurgien habilité en chimiothérapie intra-vésiculaire.

Ces praticiens habilités sont des spécialistes d’organe. Ils prennent en charge les malades dès que le diagnostic est posé et assurent ensuite la prise en charge des thérapeutiques. Des Réunions de Concertation Pluridisciplinaire (RCP) sont systématiquement organisées pour chaque malade. Ces réunions auxquelles participent obligatoirement plusieurs médecins (dont un oncologue externe à l’Hôpital du Gier et en tant que de besoins un radiothérapeute de l’Institut de Cancérologie Lucien Neuwirth) décident de la stratégie thérapeutique à mettre en œuvre. Le Projet Personnalisé de Soins (PPS) est ainsi défini et mis en œuvre par différents intervenants internes ou externes selon les compétences ou matériels nécessaires.


Une prise en charge spécifique
en hôpital de jour

L’information du patient sur la stratégie thérapeutique proposée se fait en deux temps :
- une consultation médicale à l’occasion de laquelle est remis le plan personnalisé de soins
- une consultation paramédicale par une infirmière qui vérifie la bonne compréhension du patient sur sa pathologie et son traitement. Elle définie également les besoins en soins de support.

L’approche en cancérologie est pluridisciplinaire et suppose une coordination du parcours. Les besoins des patients peuvent être très divers voir même spécifiques et renvoient à des problématiques médicales, soignantes (soins infirmiers, kinésithérapie, diététicienne, psychologue) voir même sociales (assistantes sociales).
> Découvrez le parcours coordonné du patient

Des infirmières de l’unité d’hospitalisation de semaine ont spécialement été formées pour assurer cette fonction de coordonnatrice de soins de support.

Le rôle des infirmières coordonnatrices est :
- d'évaluer les besoins et ressources du malade (soutien, appui…)
- informer, répondre aux questions du patient sur sa maladie et son traitement
- de les aider à gérer les symptômes et effets secondaires des traitements
- de coordonner le parcours de soins en les orientant vers les personnes ressources
- de soutenir les malades et leurs proches

Pendant toute la durée de la maladie, ces infirmières sont disponibles et joignables pour les patients par téléphone (boîte vocale en dehors des heures d’ouverture du service) ou par mail. Le service des urgences de l’Hôpital du Gier peut également répondre aux besoins et interrogations du malade 24h/24.

Chimiothérapies assurées à l’Hôpital du Gier

Les chimiothérapies sont en général administrées en hospitalisation de jour.
Les préparations sont faites à l’Institut de Cancérologie Lucien Neuwirth et administrées à l’Hôpital du Gier. Ceci permet aux malades d’être pris en charge au plus près de leurs domiciles dans une unité de petite taille facilitant en cela la relation soignant / soigné. Ces qualités de proximité et d’écoute sont également induites par la configuration de locaux spécifiquement réhabilités
et équipés à cet effet.

> Pour plus d’information sur les chimiothérapies : Les soins de support